Hypertension artérielle

De Ariane
Aller à : Navigation, rechercher

Le résultat de consultation

RC HTA.jpg


Voici les critères d'inclusion, et l'argumentaire de ce résultat de consultation.


Le diagnostic de l'HTA

En dehors de l'HTA sévère (TA<180/110 mmHg), en accord avec les recommandations de la Société Française d'HTA, il faut prendre le temps de  :

  • multiplier les mesures au cabinet
  • éduquer le patient à l’automesure tensionnelle
  • obtenir des mesures ambulatoires (automesures ou MAPA)
  • évaluer les facteurs de risque cardio-vasculaires
  • explorer la biologie : glycémie, Na, K, créatinine, lipides, protéinurie
  • réaliser un ECG (recherche d’ischémie ou d’HVG)
  • rechercher une HTA secondaire selon la situation clinique


Le traitement de l'HTA

  • En dehors de l'HTA sévère (TA<180/110 mmHg), il faut prendre le temps de :
    • Mettre en place des mesures thérapeutiques non médicamenteuses (Sel, poids, tabac, activité physique, alimentation, alcool)
    • Évaluer la mise en place des mesures non médicamenteuses et leur effet éventuel sur les chiffres tensionnels


  • Choisir un médicament parmi les 5 classes des anti-hypertenseurs
    • Débuter par une monothérapie
    • Seuls les diurétiques et les IEC ont fait la preuve d’une réduction de la mortalité totale
    • Aucune classe n’est plus efficace que les diurétiques dans la réduction des chiffres tensionnels
    • Les thiazidiques sont au moins aussi efficaces que les IEC dans la prévention des AVC et de l’insuffisance cardiaque


Certaines situations orientent le choix de traitement :

Diurétiques thiazidiques Non diabétiques, absence de pathologie cardiovasculaire
IEC Diabétiques, néphropathie, insuffisance cardiaques
ARA2 Intolérance aux IEC
Inhibiteurs calciques Personnes âgées
Béta-bloqueurs Insuffisance cardiaque, migraine


  • Qui traiter ?
    • patients dont la TA dépasse 160/100 mmHg
    • patients de moins de 80 ans dont la TA se situe entre 140 et 160/90 et 100 mmHg, porteurs de :
      • diabète
      • maladie cardio-vasculaire
      • maladie rénale chronique
      • un risque cardio-vasculaire à 10 ans à plus de 20%
      • patients de moins de 40 ans dont la TA se situe entre 140 et 160/90 et 100 mmHg après recherche d’une HTA secondaire


Le suivi du patient hypertendu

  • Évaluer l’adhérence au traitement :
    • les mesures non médicamenteuses
    • la compréhension de la maladie et du traitement
    • l’observance médicamenteuse
    • la pratique des automesures
  • Rechercher les effets secondaires
    • plaintes du patient
    • tolérance biologique
  • Évaluer la comorbidité
  • Le suivi de nos patients qui sont traités pour une hypertension artérielle repose de manière centrale sur l’auto mesure à domicile. Entre le nombre et les conditions de prise de ces mesures, les informations à transmettre au patient sont nombreuses. Nous avons trouvé qu’une fiche récapitulative était particulièrement utile. Nous vous la proposons ici : Relevé d'auto-mesure tensionnelle et sommes ouverts à toute proposition d’amélioration !

Bibliographie

Hypertension Canada

NICE

Revue Prescrire N°366, Avril 2014, p. 274-81

SFHTA

Les auteurs

  • Serge BOUHANA
  • Sophie AUGROS
  • Gwénaëlle BERNARD
  • Frédérique BOUYON-SADIER
  • Annick HAMBERGER
  • Jérémie KARIBIAN
  • Jean-Marc KLEIN
  • Gwendoline MINGEON
  • Monique PHEULPIN
  • Alexandre TABONE
  • Anne-Marie VERDET

(Groupe de Pairs Arly-Tarentaise)